Pascal Blache, Maire du 6e, s’exprime devant les riverains

Capture d’écran 2016-06-17 à 18.20.50

Le 15 juin 2016, devant une assemblée d’une quarantaine de riverains, le maire du 6ème arrondissement de Lyon a exprimé sa position sur :

  • le projet d’aménagement du Stade Anatole France voté en janvier 2014 mais qui n’a toujours pas été réalisé, et
  • le classement du stade dans la révision en cours du Plan Local d’Urbanisme (PLU).

Sur le projet d’aménagement du stade :

Pascal Blache réaffirme la nécessité de refaire la clôture et de mieux gérer l’ouverture / fermeture pour éviter toute blessure d’un usager qui enjamberait la clôture pendant les heures officielles d’ouverture.

Il a indiqué qu’il allait relancer la direction des sports de la Ville qui assure la maîtrise d’ouvrage, et qu’il avait vérifié que le budget alloué par la Ville à ces travaux s’élève à 340.000 euros.

IMG_9724    Epaufrure

Sur le classement du stade dans le nouveau PLU :

Le Maire ‘du 6’ a souligné sa pleine et entière mobilisation dans le cadre des discussions sur le projet de PLU qui sera arrêté par le Conseil Municipal, à la fin de l’année 2016, avant une enquête publique qui aura lieu en 2017.

Pascal Blache,

Conscient que l’ancien PLU a prévu que le terrain du stade soit ‘constructible’, ce qu’il traduit clairement comme un risque de le voire disparaître,

Reconnaissant à notre stade le « statut de terrain de sport qui sert à tout le monde »,

S’est toutefois refusé à demander à l’élu à l’urbanisme de la Métropole de Lyon de prévoir la régularisation du classement du stade, dans le nouveau PLU, en ‘Terrain de sport public’,

« – Je ne peux pas, en tant que maire, envoyer une requête pour un terrain»

 «  – Au titre de l’enquête publique, en tant que riverain, chaque personne peut faire une requête sur un aménagement qui lui semble anormal ».

Par « aménagement », on comprendra bien sûr dans notre cas, un «classement » anormal de notre terrain dans le PLU.

Et pourtant :

Quelques instants avant, Monsieur Blache avait déclaré :

« J’ai beaucoup poussé dans le nouveau PLU pour qu’un certain nombre de maisons et de lieux soient inscrits, voire reclassés, parce que ce sont des éléments significatifs, par exemple les belles maisons du XIXe siècle de la rue Massena ».

Le Maire ‘du 6’ s’exempte donc de monter au créneau pour sacraliser le stade et s’apprête à valider le maintien du classement du stade en terrain ‘constructible’ hérité de l’ancien PLU alors qu’il admet le caractère « anormal » de ce classement.

Monsieur Blache préfère demander à ses administrés de contester un projet de PLU qu’il aura préalablement validé au Conseil Municipal prévu fin 2016 ?!

Stade Duvic

Notre stade n’est pas un « terrain » lambda, puisque c’est un TERRAIN DE SPORT PUBLIC que gère la VILLE DE LYON.

Il est curieux que le Maire ‘du 6’, dans la période actuelle dite de ‘concertation’ avec le public de la procédure de révision du PLU, ne relaie pas nos demandes légitimes qu’il dit reconnaître, et s’inscrit dans l’intention de voter un projet de PLU qui maintiendrait un classement «anormal» de notre stade.

Capture d’écran 2016-06-01 à 15.54.44

Non, Monsieur le Maire d’arrondissement, vous ne pouvez pas demander à vos administrés, et demain à nous les usagers du stade, d’aller remplir les registres de l’enquête publique en 2017 alors qu’il vous appartient de monter au créneau AUJOURD’HUI, en 2016, pour demander à l’élu en charge de la révision du PLU d’entériner la réalité de l’usage du Stade Anatole France en ‘terrain de sport public’, comme pour le terrain Thiers situé près du collège Bellecombe.

2 réflexions sur “ Pascal Blache, Maire du 6e, s’exprime devant les riverains ”

  1. Sur les terrains de sports, le « marquage à la culotte » est une technique de défense et d’attaque qui a démontré ses qualités à de nombreuses reprises et dans des disciplines variées.

    Depuis peu, le politique est confronté à cette méthode qui a prouvé son efficacité. L’Association Nous Sommes Le Stade Anatole France l’applique au pied de la lettre.
    Continuez! Vous me surprenez!

    La saison de la récolte se rapproche…

    Un admirateur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *