Terrain junior

PLUS D’ARBRES ET D’ESPACES VÉGÉTALISÉS POUR NOTRE STADE

Mercredi dernier, Alain Giordano, Adjoint aux Espaces verts de la Ville de Lyon, s’est rendu sur le Stade Anatole France, accompagné d’un membre de son équipe de techniciens des Parcs & Jardins.

Cette visite faisait suite à nos deux rencontres des 17 et 18 juin avec Yann Cucherat, l’adjoint aux Sports de la Ville de Lyon, et – justement – Alain Giordano.

IMG_8828

De g à dr : Stéphanie Bordes (Collectif Nous Sommes Le Stade), Alain Giordano, Christine Faure (Association Défense Stade).

La visite était centrée sur 2 points essentiels :

  • Remplacer dès novembre prochain le bouleau et le pommier qui sont morts respectivement en  2010 et 2018 : « Ça, vous pouvez partir sur l’idée que c’est acquis« , nous a assuré l’équipe d’Alain Giordano.
  • Planter en même temps 4 à 5 arbres de hautes tiges à l’emplacement de l’ancienne aire de lancer de poids, le long du boulevard des Belges, dans l’enceinte du Stade.

arbre mort IMG_8993

Le pommier, mort l’année dernière, a été coupé à la mi-juillet par les services techniques des Espaces verts de la Ville de Lyon. On nous a promis un cèdre à la place, dès l’automne prochain. CHICHE

Terrain junior arbres AF-jpg

a) L’ancienne aire de lancer de poids, avec le pommier mort au premier plan, les sapins et les bouleaux en arrière-plan. b) La visualisation de cette aire plantée d’arbres à hautes tiges.

Nous avons convenu que :

  • remplacer le pommier par un cèdre du Liban était une excellente idée (angle Crillon/Belges) et, qui plus est, facile à mettre en oeuvre ;
  • remplacer le bouleau par une variété non seulement plus adaptée au réchauffement climatique, mais aussi beaucoup moins allergène pour les usagers et les riverains, était une nécessité.

IMG_8823

MAIS : les représentants de la Ville ont proposé de planter des « petits fruitiers » en lieu et place de grands arbres sur l’aire de lancer de poids, au motif exposé que ces derniers pourraient gêner le développement des platanes du boulevard des Belges, ou pourraient être gênés par ceux-ci.

OR, de notre point de vue, les sapins situés à l’angle Sully/Belges, très hauts et bien fournis, se sont développés sans gêner et sans être gênés par les platanes du boulevard des Belges.

Il nous semble donc envisageable ET NOUS INSISTONS SUR LA NÉCESSITÉ de planter 4 à 5 grands arbres qui projèteront une ombre précieuse sur le stade, comme convenu lors de notre rencontre du 18 juin à l’Hôtel de Ville. Alain Giordano avait même alors ajouté : « Nos arbres, nous les faisons nous-mêmes, on les a sous la main. » Lyon serait en effet une exception nationale avec un centre horticole à proximité, dans l’Ain, qui produit jusqu’à 600.000 plants par an, arbres compris !

On a enfin évoqué l’opportunité de végétaliser :

  • le vestiaire avec une vigne rampante,
  • les extrémités de la piste de saut en longueur

Car, faut-il le souligner : la lutte contre le réchauffement climatique et les îlots de chaleur en ville passe par la végétalisation d’un maximum de surfaces bétonnées. On abordera à nouveau ces questions avec l’adjoint aux Sports Yann Cucherat et ses équipes qui viendront in situ début septembre. Mais pour nous, il est impératif de planter beaucoup d’arbres autour du Stade Anatole France.

IMG_8832[3]

Nous ne manquerons d’ailleurs pas de discuter de la taille des sujets à planter. On a besoin de GRANDS ARBRES pour lutter contre les effets îlot de chaleur. Ainsi que de terre végétale et de pelouse autour.

RENDEZ-VOUS EST PRIS À LA RENTRÉE

2 réflexions sur “ PLUS D’ARBRES ET D’ESPACES VÉGÉTALISÉS POUR NOTRE STADE ”

  1. Félicitations pour ce pas en avant significatif. Cette action que vous menez est en phase avec les préoccupations climatiques de ce temps bien illustrées par le canicule qui sévit cet été,
    Il faut planter, remplacer les surfaces imperméables par de la pleine terre afin de maintenir nos villes habitables.
    Il est temps que notre municipalité prenne la mesure du problème et réagisse en rapport en vegetalisant tous les espaces qui peuvent l’être. Il faut vivre avec notre temps et ses défis et abandonner l’ère du tout béton.
    Succès avec votre action pertinente et à propos.
    Tout mon soutien

  2. Bravo pour ce que vous avez obtenu… en paroles, et pour l’idée de végétaliser le vestiaire. Le moment de vérité sera en novembre pour les plantations.
    D’ici-là on continue le combat, en particulier avec la pétition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *