À LA SAINTE-CATHERINE, TOUT PREND RACINE


Plantations 3

« À la Sainte-Catherine, tout prend racine ! » : les arbres, comme les 6 qui ont été plantés sur notre Stade Anatole France ce mercredi 20 novembre, ainsi que les pieds de vigne-vierge mis le long de 2 murs du vestiaire.

C’est ainsi qu’Alain Giordano a introduit ses annonces et celles de son homologue délégué aux Sports.

Plantations 4

Ce 20 novembre, on a donc réalisé une « plantation citoyenne » sur notre stade avec deux adjoints au maire de Lyon,  Alain Giordano (Espaces verts et cadre de vie, nouveaux modes de vie urbains) et Yann Cucherat (Sports) et, une conseillère municipale, Laurence Croizier (adjointe à l’urbanisme et à l’écologie du 6ème arrondissement).

20 novembre 19

Les élus, les techniciens des Espaces verts, des usagers jeunes et moins jeunes et, le soutien de Fred Michalak à la cause du Stade Anatole France.

C’est une étape importante dans notre démarche de préservation et d’aménagement du Stade Anatole France. Car après avoir obtenu le classement des espaces boisés en janvier 2019, que nous avions demandé en juin 2018 lors de l’enquête publique pour le nouveau Plan Local d’Urbanisme et Habitat (PLU-H), il nous tardait de concrétiser cette avancée.

Techniciens Plantations 5

La formidable équipe de techniciens des Espaces Verts de la Ville

Car des arbres c’est du CO2 en moins, c’est de la purification de l’air en plus, c’est davantage d’ombre et de fraîcheur. Des arbres, c’est essentiel en ville pour lutter contre le réchauffement climatique et la pollution. Des arbres c’est indispensable pour diminuer l’effet ilot de chaleur des surfaces minérales du stade et des immeubles environnants.

Nous avons planté un chêne, deux pruniers, un  pommier, un liquidambar et un cèdre du Liban : 3 grands sujets et 3 fruitiers dont un âgé de 8 ans.

pommier 2 Cèdre du Liban

Le pommier et le cèdre du Liban

Alain Giordano a donc déclaré : « Le principal c’est qu’on aille vers plus de végétalisation. C’est que sur l’esprit général vous soyez rassurés, sur l’aspect : on prend en compte cet espace et c’est pas pour faire autre chose, projet immobilier ou quoi que ce soit. On veut vraiment sécuriser cet espace.« 

=> Dont acte.

Poursuivant : « Après il y a un projet beaucoup plus global qui n’impacte pas que les espaces verts mais aussi l’aspect sport. Donc je laisserai Yann en parler. Tout en disant déjà à l’avance que évidemment, espaces verts c’est facile d’être plus réactif, parce que c’est des arbres, on les plante, on est sur la dynamique du mois de novembre où il faut planter maintenant, sinon après c’est trop tard. Sur l’aspect heu… lieu de sport, évidemment, on a besoin d’un tout petit peu plus de temps pour réfléchir. »

=> Le projet global est celui d’une rénovation que les usagers du stade réclament depuis 4 ans. De quel temps avez-vous encore besoin pour réfléchir ?

 

Quant à Yann Cucherat, il nous a assuré : « Alors moi je suis particulièrement ravi parce que c’est un site sportif et que je me bats depuis le début de ce mandat pour qu’on en ait de plus en plus à l’échelle de la ville de Lyon, une ville qui est très contrainte en terme de foncier disponible. On essaye d’être ingénieux. Ce qu’on proposera de développer dans le prochain mandat.« 

=> Evoquer les contraintes foncières pour inaugurer des plantations sur le Stade Anatole France est pour le moins étonnant. Que signifie être ingénieux ? Pourquoi attendre le prochain mandat pour définir et chiffrer une nécessaire rénovation à inscrire impérativement au prochain programme pluriannuel ?

Et de conclure : « Nous, ce qu’on souhaite c’est réhabiliter, le mieux possible ce site-là. (…) Et on va co-construire ensemble ce stade pour un usage de grande qualité au quotidien pour vous qui y vivez. » 

=> Les usagers ne sont pas limités aux habitants du quartier. Monsieur Yann Cucherat, vous nous suivez sur les réseaux sociaux et vous savez que les joueurs de basket et de football comme les gymnastes viennent de Villeurbanne, Croix-Rousse, Saint-Just jusqu’à Gerland.

Nous attendons la réunion de lancement des études pour la rénovation du Stade Anatole France tel que vous l’aviez évoqué le 17 juin 2019. Car ne nous mentons pas, ce ne sont pas six arbres, quatre nouvelles poubelles et un panneau tout neuf qui vont remplacer ce qu’on attend depuis 4 ans, à savoir :

  • la rénovation du Stade Anatole France,
  • la sacralisation du Stade Anatole France dans le PLU-H.

____________________

NB : Les vidéos des discours seront visibles sur nos comptes Instagram et Facebook.

Une réflexion sur “ À LA SAINTE-CATHERINE, TOUT PREND RACINE ”

  1. Bravo pour cette belle initiative et merci aux élus de s’engager. Pour autant continuer à militer pour défendre ce bel espace. Avec tout mon soutien.
    Jean Genoud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *