Capture d’écran 2019-10-01 à 22.08.34

DE QUI SE MOQUE-T-ON ???

Capture d’écran 2019-10-01 à 22.08.34

Le Collectif a assisté au Conseil Municipal de Lyon le lundi 23 septembre tandis que des membres de l’Adesaf (Association de Défense du Stade Anatole France) le suivaient en direct sur Télé Lyon Métropole (TLM).

 

Capture d’écran 2019-10-01 à 22.09.16

La salle du conseil municipal en ce lundi 23 sept. 2019.

Le maire du 6ème arrondissement, Pascal Blache, et son adjointe à l’urbanisme, ont demandé l’amélioration et la rénovation de 3 sites :

  • la place de l’Europe (6.300 m2),
  • le Chalet du Parc abandonné depuis 20 ans,
  • et le Jardin de la place Quinet (18.000 2).

Et RIEN pour notre Stade Anatole France (3.000 m2) !

RIEN ! Alors que cela fait 4 ans que le Collectif Nous Sommes Le Stade Anatole France et l’Adesaf (Association de Défense du Stade Anatole France), représentant à nous deux plus de 1.500 personnes et usagers, réclamons à corps et à cris une rénovation digne de ce nom pour notre équipement sportif de plein air.

Le Stade Anatole France a près de 70 ans :

Stade 1949 -page-001

IMG_8920

Les photos aériennes ci-dessus proviennent l’IGN (site Geoportail). Celle de 1949 montre un site occupé par de la végétation. Celle de 1954, un stade nouvellement clôturé. Le Stade Anatole France a donc été édifié entre ces deux dates.

Depuis tout ce temps, il n’a pas été rénové. Sa clôture est rouillée et le soubassement tombe en ruine :

IMG_4386grille et soubassement

DE QUI SE MOQUE-T-ON ???

Pour mémoire, en juin 2016,  on a demandé à notre maire d’arrondissement de porter notre demande de sacralisation du Stade Anatole France dans le nouveau Plan Local d’Urbanisme et Habitat (PLU-H), voté en mai dernier. Il a refusé :

Pour relire notre compte-rendu, cliquer sur le lien : Pascal Blache, Maire du 6e, s’exprime devant les riverains

En janvier dernier, lorsqu’on s’est offusqué de l’absence de notre Stade Anatole France dans l’allocution des voeux du maire d’arrondissement, celui-ci a rétorqué :

« Je n’ai pas lister l’intégralité des dossiers sur lesquels nous travaillons. Evidemment ce stade est une priorité. Une priorité sur laquelle nous n’avons pas la main, mais nous continuons à porter votre dossier. Vous le savez d’autant plus que je suis venu vous rencontrer pour aborder le sujet. Non ? »

Capture d’écran 2019-10-01 à 22.36.04

Non, Monsieur Blache, vous avez montré lors du Conseil Municipal du 23 septembre 2019, que vous ne « portez » pas le dossier en n’inscrivant pas le Stade Anatole France dans la liste des priorités urbanistiques de l’arrondissement.

Nous n’en resterons pas là. Le Collectif a l’intention de demander aux futurs candidats à la prochaine élection municipale les engagements qu’ils porteront pour la rénovation du Stade Anatole France.

IMG_1864[1]

Une réflexion sur “ DE QUI SE MOQUE-T-ON ??? ”

  1. Que cache Pascal Blache ? Lors de sa prise de parole au conseil municipal du 23 septembre il s’érige en champion de l’environnement, qui à son dire, n’est plus une option mais une obligation. Il demande un grand projet pour la Place de l’Europe et la Place Edgard Quinet, ou réclame une solution pour le Chalet du Parc, mais pas un mot pour le Stade Anatole France qui pourtant lui est en état avancé de délabrement. Il semble ignorer les 1500 signatures qui se sont rassemblées sur sa préservation et sa rénovation ou encore le soutien que les Commissaires Enquêteurs ont apportés aux nombreuses remarques des riverains. Pis encore, il oublie son propre engagement à porter le projet ou les nombreuses demandes écrites que lui ont adressés le Collectif ou l’association ADESAF concernant son entretien. Finalement il se met à dos un quartier plutôt favorable à sa famille politique jusqu’à ce jour.
    Incompréhensible me direz-vous. Certes, sauf à envisager que Pascal Blache à d’autres vues pour cette parcelle. Malgré son démenti, de nombreux indices indiquent en effet qu’il serait à l’origine d’un projet immobilier qui conduirait à la disparition de cet espace de respiration et d’activités sportives, libre et arboré.
    Une position bien difficile à tenir quand on occupe une place de premier rang dans Objectif Lyon, l’équipe d’Etienne Blanc pour les municipales dont les thèmes principaux sont Nature en Ville ou Proximité avec les Habitants.
    Chaque électeur fera son choix en âme et conscience. Mais, au vu de son comportement sur le stade Anatole France, j’ai moi-même du mal à croire à l’adhésion de Pascal Blache au programme d’Objectif Lyon, qui lui, dénonce la densification urbaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *